Accueil » Blog » Apprécier la valeur d’un fonds de commerce d’Électricité Plomberie

Apprécier la valeur d’un fonds de commerce d’Électricité Plomberie

Plomberie

Pour évaluer au plus juste, et apprécier la valeur d’un fonds de commerce dont l’activité principale est l’électricité plomberie, il est impératif de connaître les principaux éléments sectoriels.

Le secteur Électricité Plomberie

Selon l’INSEE, le secteur de l’Électricité Plomberie dépend de la sous-classe 43.21A, ce qui correspond aux travaux d’installation électrique dans tous locaux et 43.22A ce qui correspond aux travaux d’installation d’eau et de gaz en tous locaux.

Dans les faits, l’électricien crée, organise, dépanne, complète ou met aux normes les installations électriques tant dans les bâtiments neufs qu’anciens et le Plombier Chauffagiste en fait de même sur les installations d’eau et de gaz.

Analyse économique

La consommation des ménages

Selon l’INSEE, il y a deux composantes à prendre en compte : d’une part les travaux dits « d’entretien-rénovation » qui ont augmenté de 2 % en 2018 et d’autre part les petits travaux qui ont augmenté de 2,7 % sur la même période.

D’après la base des données de l’INSEE, le chiffre d’affaires du secteur a progressé de 5,60 % en moyenne sur 2018 pour les électriciens et de 5,30 % pour les plombiers chauffagistes.

Les acteurs du secteur Électricité Plomberie

En 2016, les principaux acteurs de la profession sont les TPE qui représentent 94 % du nombre total des entreprises du secteur pour les électriciens et 95,90 % pour les plombiers chauffagistes.

On note en revanche une diminution du nombre de salariés dans le secteur en 2017.

Les perspectives d’avenir du secteur de l’Électricité Plomberie

Le secteur de l’électricité Plomberie a étendu ses compétences sur de nouveaux secteurs comme la pose de vidéosurveillance, d’objets connectés pour la maison ou encore dans le domaine du chauffage et des énergies renouvelables.

Structure financière

Afin d’apprécier la valeur fonds d’un électricité ou d’une plomberie,  il est indispensable de pouvoir analyser les bilans et comptes de résultat des trois dernières années.

Les chiffres clés

Selon la fédération des centres de gestion agréée (FGA), en 2018 le chiffre d’affaires moyen d’une entreprise d’électricité individuelle est de 145 170 Euros HT et de 169 822 Euros HT pour les plombiers chauffagistes.

Les soldes moyens sont de 43 % de Valeur ajoutée pour les Électriciens et de 42,60 % pour les plombiers chauffagistes, et de 21,10 % d’EBE pour les électriciens et de 20,40 % pour les plombiers chauffagistes, avec un résultat net de 17,90 % pour les électriciens et 17,40 % pour les Plombiers Chauffagistes.

En 2018, selon la FCGA on constate que les charges de personnel, qui ont déjà un impact très important dans ces professions, ont augmenté de manière significative (6 % sur un an)

Le poste approvisionnement et le poste frais de personnel représentent entre 85 et 87 % des charges d’exploitation des entreprises d’électricité et de plomberie chauffage

Les critères impactant la valorisation du fonds de commerce d’électricité plomberie

Dans le secteur de l’électricité plomberie les principaux critères impactant la valeur sont :

  • L’emplacement des locaux (facilité d’accès aux infrastructures routières) le stockage
  • La concurrence
  • L’équipe, qualification et turn-over
  • L’état du matériel et des véhicules
  • La réputation de l’entreprise
  • La fidélisation de la clientèle.

Méthode de valorisation

La méthode de valorisation doit tenir compte du chiffre d’affaires mais également des bénéfices.

Selon la Fédération Française du Bâtiment, une entreprise du BTP est valorisée entre 5 et 6 fois le résultat des 3 à 5 dernières années.

Le barème de l’administration fiscale prévoit pour :

  • L’électricité générale 20 % à 40 % du Chiffre d’affaires annuel TTC.
  • La plomberie-chauffage-sanitaire 15 % à 60 % du Chiffre d’affaires annuel TTC

Bien entendu il convient de corriger le résultat obtenu en fonction des forces et faiblesses du fonds de commerce valorisé mais également de la personnalité du dirigeant. Plus la structure est grande, plus la valeur de l’entreprise sera réelle, si le lien entre le dirigeant et sa clientèle est ténu, un abattement sera réalisé sur la valeur obtenue.

Marine Desthuilliers pour Adma Expertise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *